Qui est la femme de Philippe Jaroussky ?

La musique classique connaît de grands succès, car elle renferme de nombreux artistes célèbres. Connu comme un célèbre contre-ténor dans le domaine musical, Philippe Jaroussky fait partie des plus grands chanteurs français. Depuis quelques années, il est devenu l’idole de plusieurs jeunes artistes. Mais, est-il marié ?

Qui est Philippe Jaroussky ?

Fils de Daniel Jaroussky, Philippe est un chanteur français, qui est venu au monde en 1978 à Maison-Laffitte en Yvelines. C’est là-bas qu’il a grandi et développé son talent de musicien. Il a intégré le « conservatoire de Versailles » lorsqu’il avait seulement 11 ans grâce à son professeur de musique du collège. Ce professeur a remarqué le talent indéniable de ce dernier et l’a encouragé dans cette voie. Le petit garçon s’inscrit dans le cours de violon où il a remporté la première place. Il a par la suite enchaîné avec le piano.

A lire en complément : Comment est calculé le complément mode de garde ?

Dès le collège, la musique devient sa seule et unique passion. Même si elle prend une énorme place dans sa vie, il continue ses études puisqu’il a obtenu son baccalauréat à l’âge de 18 ans. Mais, aussitôt qu’il a entendu la voix « contre-ténor » du renommé Fabrice Di Falco, il n’a pas hésité à entamer sa carrière dans le secteur musical. Il a étudié le « chant lyrique » avec Nicole Fallien, son professeur.

Qu’en est-il de sa vie professionnelle vers 2015 ?

En 1991, un célèbre ténor, Gérard Lesn, lui fait une proposition d’enregistrement. Ce ténor voulait que Philippe chante Ismaele dans l’oratorio Sedecia, Roi de Jérusalem de Scarlatti. Juste en 2002, il a fondé l’Ensemble Artaserse lui offrant un libre choix sur les nouvelles partitions. Ses domaines de prédilection étaient les chansons françaises et la musique contemporaine. Il est souvent accompagné par son pianiste nommé Jérôme Ducros.

A lire en complément : Où acheter des fumigènes de couleur ?

La Révélation lyrique aux Victoires de la musique classique en 2004 est dédiée à Jaroussky. Il a aussi participé aux « Meilleurs artistes lyriques » et il a été le vainqueur en 2007 et en 2010. Il a chanté avec Cecilia Bartoli au Festival Strasbourg dans Jules César de Haendel, en 2012. L’année suivante, Jaroussky réalise une tournée mondiale en l’honneur de Farinelli. Venice Baroque Orchestra l’a soutenu dans cette tâche.

Deux ans après, il fait un concert à la « Halle aux Grains » de Toulouse dans la peau du Roi de Thèbes. Ce rôle est très important pour lui, car il a contribué au lancement de sa carrière aux États-Unis en 2011. Il l’a aussi incarné au Théâtre des Champs-Élysées et est accompagné de Karina Gauvin. D’ailleurs, il a joué plusieurs personnages durant toute l’année 2015 avec l’assistance de quelques artistes féminines.

De 2016 jusqu’à 2021 ?

En 2016, il participe au Partenope de Haendel qui a été réalisé à Pampelune en Arsace. Il a pris la décision d’y participer alors que le rôle de Ruggiero dans Alcina l’attend à l’Opéra de Monte-Carlo et à l’Opéra de Zürich. En même temps, il parvient à créer un personnage dans la capitale néerlandaise. Il s’agit de l’Ange dans Only The Sounds remains de Kaija Saariaho. Grâce à cette création, il a eu l’opportunité de jouer dans l’Opéra de Paris et du Teatro Real en 2018.

Le Théâtre des Champs-Élysées lui laisse le « rôle-titre masculin » d’Orphée et Eurydice de Gluck. Il a chanté Sesto dans Jules César pour marquer ses débuts à La Scala en 2019. Pour l’année 2020 et 2021, il a commencé une nouvelle route en tant que chef d’orchestre. D’ailleurs, il a choisi une musique classique très réputée pour débuter sa nouvelle carrière. C’est le Cain, overo Il primo omicidio d’Alessandro Scarlatti. Il a interprété ce morceau à l’Opéra Royal de Versailles, en mars 2021.

Une vie privée bien gardée !

En dehors de sa vie professionnelle, il a aussi une vie privée très mystérieuse. Il a perdu son père en 2016, ce qui l’attriste. Il fait une publication pour lui rendre hommage tout en mentionnant qu’il restera toujours dans le cœur de Jaroussky. Quant à sa mère, elle aimait écouter les disques du Callas à la maison.

Même si Philippe Jaroussky est aujourd’hui un visage connu, il tient à rester discret concernant sa vie privée. Il n’affiche que ses relations professionnelles et ses collaborations avec d’autres artistes. Ses parents ont toujours été un grand soutien pour lui. De plus, ce sont eux qui lui ont proposé de continuer la musique après l’obtention de son bac.

La situation amoureuse de Jaroussky demeure cependant un mystère, même pour ses fans. En fait, pour lui « seule la musique compte ». Cette mention s’affiche dans un passionnant livre d’entretiens. Il n’entretient aucune relation en dehors de celle qu’il vit avec la musique, d’après les recherches faites. Ceci dit, c’est la musique qui est son premier et dernier amour.

Philippe Jaroussky consacre la plupart de son temps à l’académie qu’il a lui-même fondée en 2015. Il l’a nommé « Académie Musicale Philippe Jaroussky » ayant pour objectif d’offrir l’opportunité de développer les talents musicaux gratuitement. Plusieurs axes sont disponibles dans cet établissement avec un accompagnement à long terme. Les jeunes apprentis qui n’ont pas les moyens financiers sont les cibles de cette école de musique.

ARTICLES LIÉS