Pneus ou chenilles : Que faut-il privilégier pour ses activités agricoles ?

Semences et engrais ne sont plus uniquement les seuls facteurs pour avoir un meilleur rendement agricole. Les outils sont aussi des éléments nécessaires pour toute production agricole qui se veut efficace et compétitive. Ils facilitent une meilleure opération sur le terrain, tant qu’on dispose d’équipements adaptés et sophistiqués bien sûr. Alors, pour vos activités agricoles, quels outils, entre pneus et chenilles, faut-il recourir pour gagner plus de temps ? Cet article en démontre les contours !

La traction par les pneus

L’agriculture a longtemps été dominée par la traction des pneus. Il faut dire que ce système a fait les beaux jours de nombreux cultivateurs, particuliers comme professionnels. Les pneus sont capables de supporter de grosses charges et de les tirer sur n’importe quel type de terrain, surtout les pneus de marque radiale qui contiennent une application au sol amplement plus importante que les pneus biais. Les pneus de type radial offrent un meilleur rendu car présentant une carcasse encore mieux proportionnelle au relief, grâce notamment à leurs semelles modulables. Mieux encore, ce genre d’engin permet de réaliser d’excellentes prises du fait de ses barrettes constamment fixées au sol. Cependant, le temps de la traction par les pneus semble carrément révolu. Aujourd’hui, les agriculteurs recourent de mieux en mieux au tracteur à chenilles. Les raisons sont multiples.

Lire également : Horse Pilot : une marque innovante dans l’univers des vêtements d’équitation

Tracteur à chenilles, compatibilité et maniabilité

Le secteur agricole a sensiblement évolué en se modernisant notamment avec des équipements et outils beaucoup plus performants que par le passé. Les tracteurs à chenilles en font partie. En un temps record, elles ont supplanté les tracteurs en pneus du fait de leurs nombreuses caractéristiques. Certains fabricants, comme France Tractor, ont aussi participé à ce progrès en outillant des producteurs agricoles de tracteurs à chenilles adaptées à leurs besoins. Il s’agit d’un tracteur compatible aussi bien avec les sols secs qu’avec les sols humides. Avec une machine pareille, les risques de glissements sont ainsi nettement réduits, 5% en moyenne. Sur ce plan, les chenilles restent plus idéales si on les compare aux pneus, surtout que la meilleure traction agricole est celle qui n’occasionne pas les glissements une fois sur le terrain. Les chenilles permettent ainsi d’aboutir à une manœuvre plus optimale et fait gagner des minutes précieuses à un agriculteur.

A découvrir également : Comment choisir un bon GPS moto 

Autre facteur intéressant avec une chenille, c’est sa capacité flottante avec un sol humide. En effet, les chenilles ont tendance à onduler face à une surface liquide. C’est d’ailleurs toute la différence avec les pneus qui, visiblement, prennent de la boue dans un environnement humide. Apparemment, un tracteur pourvu de chenilles circule plus librement qu’un tracteur muni de roues tripes. Cette forme d’engin offre ainsi de nombreuses possibilités. De plus, elle est facilement maniable.

Les avantages et inconvénients des pneus pour l’agriculture

Si les chenilles ont, comme on vient de le voir, de nombreux avantages dans le secteur agricole, il ne faut pas pour autant dénigrer les pneus. Effectivement, ces derniers présentent aussi plusieurs atouts intéressants qui peuvent être mis à profit par les agriculteurs.

  • Polyvalence : Les pneumatiques sont polyvalents et très utilisés sur toutes sortes de sols tels que la terre sèche ou humide mais aussi sur le goudron. Leur utilisation permet à l’agriculteur d’avoir une plus grande liberté d’utilisation tout au long de l’année.
  • Baisse du coût : L’un des principaux avantages est un coût inférieur aux chenilles surtout lorsqu’on prend en compte le fait qu’il n’y a pas besoin d’en changer fréquemment.
  • Légèreté : Les roulements étant légers avec une carcasse rigide, ils limitent ainsi la pression au sol, ce qui évite l’écrasement du sol notamment quand celui-ci est mouillé ou fragile.
  • Glissements : Les pneus ont tendance à glisser sur les sols humides et/ou pentus. Cette difficulté peut être résolue grâce aux chaînes qui augmentent l’adhérence, mais cela a un coût supplémentaire.
  • Cause de dommages aux sols : La pression exercée par les pneumatiques est très forte en comparaison avec celle des chenilles, ce qui implique que la charge au m² du sol sera plus importante. Cela peut causer une dégradation importante des terrains et même favoriser l’apparition d’une érosion dans certains cas précis.
  • Baisse de productivité : Lorsque la surface est boueuse ou sablonneuse, il arrive souvent que les roulements se bloquent et cela peut impacter directement le travail quotidien de l’agriculteur avec une baisse notable de sa productivité annuelle.

Malgré quelques inconvénients notables (comme pour toutes technologies), les avantages présentés ci-dessus offrent encore beaucoup d’intérêts pour certains agriculteurs selon leurs besoins personnels. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel si vous avez besoin d’aide pour faire votre choix entre chenilles ou pneus.

Les différents types de chenilles pour tracteurs et leurs utilisations dans les activités agricoles

Les différents types de chenilles pour tracteurs et leurs utilisations dans les activités agricoles

Il existe plusieurs types de chenilles, chacune ayant ses spécificités et avantages en fonction des besoins du cultivateur. Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Chenilles caoutchouc à pas court : Elles offrent une meilleure répartition de la charge au sol. Grâce à leur faible empattement, ces chenilles sont particulièrement adaptées aux cultures intercalaires comme le colza ou encore les betteraves sucrières.
  • Chenilles caoutchouc à pas moyen : Les chenilles à pas moyen ont un plus grand contact avec le sol que celles à pas court, ce qui permet une répartition optimale de la pression exercée sur le terrain. Ce type de pneus convient donc parfaitement aux grandes cultures telles que le maïs ou encore le tournesol.

On trouve aussi des modèles hybrides entre les deux précédents :

  • Pneu-chaîne : Il s’agit d’un système hydraulique qui comporte des barres métalliques fixées sur la surface extérieure du pneumatique. Ces chaînes ajoutent une adhérence supplémentaire lorsqu’il est nécessaire tout en préservant l’état du sol cultivé.

Il existe aussi un type spécialisé de chenilles :

  • Chenilles à triple bande : Ce type de chenille est très utilisé dans les vignobles et les cultures fruitières. Grâce à leur largeur, elles offrent une meilleure stabilité sur terrain accidenté et limitent l’impact négatif des vibrations lors du passage.

Bien choisir ses chenilles pour tracteur dépend donc avant tout des besoins spécifiques de chaque exploitation agricole. Vous devez considérer des facteurs bien précis qu’il appartient aux professionnels agricoles d’évaluer avec soin.

ARTICLES LIÉS