Comment fonctionne un vélo ? 

Le vélo est un outil qui vous permet de faire du sport et vous déplacer gratuitement. Cependant, il est essentiel de bien connaître son fonctionnement pour éviter les mauvaises surprises. Découvrez dans cet article le fonctionnement du vélo. 

Les vitesses du vélo : comment ça marche ?

Sur un vélo, il y a 3 pignons de tailles différentes, parce qu’il y a aussi 3 vitesses. La manette qui se trouve sur le guidon, fait glisser la chaîne de l’un à l’autre. Lorsque le pignon est de même taille que le plateau, un tour de pédale fait alors faire un tour au plateau, ensuite au pignon et donc à la roue. De même, si le pignon est 2 fois plus grand, la roue ne fait que la moitié d’un tour pour un tour de pédale. En revanche, si le pignon est 2 fois plus petit, le pignon et la roue font 2 tours pour un coup de pédale. 

A lire également : Top 5 des meilleurs cocktails au monde

Donc, il est préférable de choisir un petit pignon pour faire tourner la roue en un coup de pédale. Notez que ce choix demande quand même beaucoup d’efforts aux jambes.  Par ailleurs, lorsque la route est plate, choisissez le pignon du milieu.  Par contre, s’il y a une côte à grimper, mettez-vous sur le grand pignon pour pédaler plus facilement. Au niveau des descentes, choisissez le plus petit. 

Faire avancer le vélo

Il faut naturellement pédaler le vélo pour le faire avancer. En effet, les pédales font tourner une roue avec plein de petites dents, le plateau. Le plateau quant à lui entraîne une chaîne, qui est reliée à une autre roue dentée, le pignon. Et le pignon à son tour fait tourner la roue arrière. Tout ce système permet au vélo de rouler correctement. 

A lire aussi : Quelle platine vinyle choisir 2021 ?

Par ailleurs, pour modifier le nombre de dents, il suffit de cliquer sur le plateau ou sur le pignon. Aussi, le curseur glissant sert à contrôler la cadence ou tourner les pédales. 

Fonctionnement des roues

La roue est une invention très ancienne. En effet, le vélocipède ne possède ni plateau, ni chaîne, ni pédale. C’est au pilote que revient le devoir de se propulser lui-même avec ses pieds. Le vélo moderne quant à lui, est équipé d’un système de transmission. 

  • Deux pédales entraînent une roue dentée appelée plateau. Il est non solidaire de la roue. Avec ce système, c’est le principe du levier qui permet aux pédales de tourner. 

  • Le pignon : roue dentée fixée sur la roue arrière. 

  • Une chaîne relie le plateau au pignon. Ensuite, elle transmet le couple exercé sur les pédales à la roue arrière.

Notez que dans le fonctionnement de la bicyclette, la différence de diamètre entre le plateau et le pignon joue un rôle très important. Ce rapport des diamètres est appelé le braquet. C’est aussi le rapport du nombre de dents. La vitesse, l’Énergie dépensée ainsi que la distance parcourue sont directement influencées par la cadence des pédales et le braquet. 

Retenez que l’élu est un engin simple doté d’un bon système. Il suffit de le comprendre pour bien rouler. 

 

 

ARTICLES LIÉS