5cv fiscaux combien de chevaux ?

Le cheval fiscal, indiqué cv ou CV en droit fiscal, est une unité administrative déterminée en partie avec la puissance d’un moteur. C’est ce fameux cheval fiscal qui va définir le montant de la taxe sur ces certificats d’immatriculation lors de l’immatriculation d’une moto ou d’une voiture. Alors, pour l’acquisition d’un nouveau véhicule, il serait judicieux de connaître à l’avance la puissance réelle du véhicule et aussi sa puissance fiscale.

Bien comprendre « puissance fiscale » et « puissance réelle »

Lorsqu’on vous présente un véhicule, prenez bien le temps de comprendre si la puissance dont on vous parle est la puissance fiscale ou la puissance réelle. Dans les indications qu’on vous donne, les chevaux-vapeur indiqués en ch ou en Din sont la puissance réelle de la voiture ou de la moto sur les roues.

A lire également : Quel kilométrage pour une voiture essence ?

Cette puissance réelle, si vous avez un chiffre en Kilowatts, est la puissance moteur du véhicule à laquelle on a déduit l’énergie nécessaire au fonctionnement des accessoires périphériques. C’est cette valeur qui permet de calculer la puissance fiscale.

La valeur indiquée avec CV représente les chevaux fiscaux, notamment la puissance fiscale. Il s’agit de la puissance théorique du moteur nécessaire à la détermination de la taxe à payer lors de l’immatriculation et de la prime d’assurance.

A lire également : Vendre sa voiture directement à un particulier !

Le calcul de la puissance fiscale et de la puissance réelle

En France, pour le calcul de la puissance fiscale, on ne se base plus uniquement sur la puissance moteur. On prend également en compte les émissions de dioxyde de carbone qui sont indiqués en gramme par kilomètre ou en g/km. De ce fait, si vous avez la puissance, vous pouvez calculer la puissance fiscale avec la formule suivante :

Pa = (QCO²/45) + (P/40)^1,6

  • Pa : la puissance administrative ou puissance fiscale que vous aurez en CV
  • QCO² : la quantité d’émissions de dioxyde de carbone en g/km,
  • P : la puissance réelle en Kw. Si vous avez une puissance en DIN, notez qu’un DIN vaut 0,736kW.

Cette formule est bien compliquée, alors on a uniformisé le calcul des chevaux fiscaux avec un tableau de correspondance. Ceci vous permettra également de ne pas faire une inversion de formule pour savoir combien est vraiment la puissance réelle d’un moteur correspond à tel cheval fiscal. Voici un extrait de ce tableau de correspondance :

Puissance en kW Puissance fiscale en CV
3 4
4 5,5
5,5 7,5

Ceci dit, si vous avez une puissance fiscale de 5CV, la puissance réelle du moteur du véhicule doit être comprise entre 3 et 4 kW. Pour avoir une valeur précise, vous pouvez vous référer à la rubrique 2 dans le certificat d’immatriculation. Celle-ci peut également s’obtenir par la formule suivante :

P = C x ω

Avec :

  • P : la puissance du moteur en watts,
  • C : le couple moteur en Newton mètre,
  • Et ω : la vitesse angulaire du vilebrequin en radians par seconde.

L’assurance auto en fonction de la puissance administrative

Lorsque la compagnie d’assurance va déterminer votre prime d’assurance, elle vous questionnera sur la marque et le modèle du véhicule ainsi que le nombre de chevaux fiscaux. De ce fait, lors de l’acquisition d’un nouveau véhicule, il serait préférable de connaître cette puissance fiscale, car elle sera aussi prise en compte lors de la détermination de votre prime. Plus le nombre de CV sera élevé, plus vous allez payer cher pour l’assurance auto.

Du côté de l’assureur, même si vous êtes un bon conducteur, une voiture puissante a un taux d’accidentalité plus élevé. Ceci dit, il y a un plus grand risque à assurer avec d’importantes réparations et une indemnisation plus élevée. C’est pour cette raison qu’elle peut vous imposer une prime plus élevée.

 

ARTICLES LIÉS