Garde d’enfants : quelles aides financières ?

Pour certains parents, la réflexion relative à la garde de leur enfant n’est pas une tâche facile. Ceci, car cette garde varie selon leurs besoins, mais surtout selon le budget à leur disposition. Heureusement, plusieurs aides existent pour alléger leurs frais de garde. Découvrez-les dans la suite de l’article.

Complément de libre choix du Mode de Garde (CGM)

Le Complément de libre choix du Mode de Garde est compris dans le dispositif de la “Prestation d’Accueil du Jeune Enfant” de la CAF. Celui-ci permet de soutenir financièrement l’ajout d’un bébé dans une famille.

A découvrir également : Quel message pour des condoléances ?

C’est une aide qui assume une partie du montant des gardes de l’enfant avant qu’il n’atteigne 6 ans. Elle s’applique lorsqu’il s’agit des microcrèches, gardes à domicile ou d’une assistante maternelle habilitée. Afin de bénéficier de cette aide, en savoir davantage sur les services de garde vous sera bénéfique. Pour ce faire, cliquez ici.

Quoi qu’il en soit, le montant du CMG dépend de certaines conditions de ressources ainsi que des compositions des foyers. Il peut ainsi monter jusqu’à 479,17 € par mois (pour les parents isolés, ce montant est majoré de 30 %). Enfin, sachez quand même qu’il vous faudra prendre en charge au moins 15 % du prix total de garde de l’enfant.

A lire également : Comment faire pour suivre les cours ?

Aide à la Garde d’Enfants pour Parents Isolés (Agepi)

L’Agepi est prévue à la fois aux parents isolés et demandeurs d’emploi en reprise d’une activité ou en début d’une formation. Pour pouvoir en profiter, l’âge du ou des enfants ne doit pas être supérieur à 10 ans. De plus, cette aide (renouvelable) est accordée en une seule fois pour un délai de 12 mois.

Cette allocation peut atteindre 520 € et varie selon le nombre d’enfants à gérer, mais aussi du nombre d’heures de travail hebdomadaire. Pour finir, sachez que vous pouvez effectuer une demande d’Agepi auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

Aide à la garde d’enfant en crèche

Il n’est pas toujours évident pour des jeunes parents d’avoir accès à une crèche agréée tellement celles-ci sont demandées. Cela s’explique principalement par les tarifs fixés par les crèches. Ceux-ci sont calculés par rapport à la composition d’une famille et ses revenus pour que la majorité puisse profiter de cette garde.

En effet, le prix que vous dépenserez pour la crèche est évalué selon votre quotient familial. Ce n’est donc pas exactement une aide à la garde d’enfant, mais plutôt une tarification qui dépend de vos moyens financiers. Dites-vous quand même qu’il existe des crèches à Vocation d’Insertion Professionnelle souples pour les parents en quête d’emploi ou en formation professionnelle. Celles-ci sont disposées à accueillir leurs enfants de 0 à 3 ans.

ARTICLES LIÉS