Qu’est-ce que le métier de vétérinaire ?

Vous aimez les animaux, vous voulez prendre soin d’eux, et vous pensez que la profession de vétérinaire pourrait vous correspondre, mais vous vous posez quelques questions ? Voici quelques réponses sur les études pour devenir vétérinaire et sur la profession de vétérinaire.

A lire en complément : Où acheter du CBD à Bordeaux ?

Comment devenir vétérinaire ?

Pour devenir vétérinaire, il est nécessaire d’adhérer à une Ecole Nationale Vétérinaire (ENV). Il existe quatre écoles vétérinaires en France :

— L’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, située dans la banlieue de Paris

A lire en complément : La massothérapie : Détente corporelle, tranquillité spirituelle

— L’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse

— École Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et Alimentaire Nantes Atlantique — ONIRIS

— L’Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon — VetAgro Sup

Pour retourner à l’école vétérinaire, il est nécessaire de passer une entrée au concours, qui sera différente en fonction des études effectuées. En effet, plusieurs cours sont possibles pour rejoindre une école vétérinaire :

— Concours A, après deux ans de cours préparatoire au B.C.P.S.T. (biologie, chimie, physique, sciences de la terre) ou T.B. (Technologie-Biologie). Le nombre de places dans la compétition est plus important pour les étudiants de BCPST prepa.

— Concours B, pour les étudiants titulaires d’un D.E.U.G. B (Diplôme d’études universitaires générales en sciences de la vie) et les étudiants inscrits en troisième année de nature scientifique dans les domaines liés aux sciences de la vie.

— Le concours C, pour les étudiants de certains D.U.T. (diplôme universitaire de technologie), titulaires d’un B.T.S.A. (Certificat supérieur de technicien agricole) ou d’un B.T.S. avec d’autres options.

— Concours D, pour les titulaires d’un doctorat en médecine, pharmacie et sciences stomatologiques.

Le nombre de places dans les compétitions varie selon les années, en 2015 il était 444 places pour le concours A, dont 436 places pour les étudiants de prepa B.C.P.S.T., et 8 places pour les étudiants de prepa T.B. ; 44 places pour Concours B, 56 places pour le concours C, et 4 places pour la compétition D.

L’entrée à ENV ne peut être franchie que deux fois.

S’il passe le concours, l’étudiant entre dans l’une des quatre écoles nationales vétérinaires, pour cinq ans de formation théorique et pratique : quatre ans de noyau commun et une année d’approfondissement dans le secteur choisi (animaux de compagnie, équidés, animaux de production).

À la fin de son année d’approfondissement, l’étudiant soutient une thèse de doctorat en vétérinaire et a obtenu le titre de Docteur Vétérinaire.

Après l’année d’approfondissement, est possible de faire un internat d’un an, puis finalement continuer à se spécialiser dans une discipline spécifique : chirurgie, imagerie…

Il est également possible de faire la cinquième année en santé publique vétérinaire (ENSV ou Ecole Nationale des Services Vétérinaires), ou en recherche.

Que fait un vétérinaire ?

Lorsque nous parlons d’un vétérinaire, nous pensons immédiatement au vétérinaire travaillant dans le clinique, en contact avec les animaux, mais il ya aussi beaucoup d’autres facettes de la profession de vétérinaire.

Le vétérinaire de la clinique traite et protège les animaux.

Encore une fois, la profession est très variée, le vétérinaire peut traiter une ou plusieurs espèces (chiens, chats, chevaux, animaux de ferme, mais aussi nouveaux animaux de compagnie ou NAC). Au sein d’une même espèce, l’exercice est également très varié : consultations (médecine générale, vaccination, ophtalmologie, neurologie, orthopédie…), chirurgies, gestion des urgences, radiologie…

Certains vétérinaires se spécialisent dans une discipline spécifique : ophtalmologie, neurologie, comportement…

Le vétérinaire de la clinique est également tenu d’effectuer des gardiens de nuit et de week-end, en cas d’urgence. Il doit également être disponible le week-end pour prendre soin des animaux hospitalisés.

Bien que l’amour des animaux motive souvent à être vétérinaire, d’autres qualités sont également importantes. Il est nécessaire de savoir comment écouter les propriétaires, et faire preuve de patience avec les animaux : il est important de prendre votre temps et de passer en douceur avec les animaux, qui sont souvent très stressés de venir chez le vétérinaire. C’est une profession passionnée, à laquelle nous passons beaucoup de temps : vous devez être disponible pour les urgences, les soirées, les nuits et les week-ends. La profession de vétérinaire apporte beaucoup de satisfaction : prendre soin des animaux, sauver des animaux parfois dans un état très critique… le bonheur du propriétaire fait alors la satisfaction du vétérinaire !

Mais tous les vétérinaires ne travaillent pas dans une clinique vétérinaire. Voici quelques exemples d’autres activités :

— Vétérinaires agroalimentaires : ils participent à la conception, à la fabrication et à la commercialisation d’aliments industriels pour le bétail et les animaux de compagnie. Ils peuvent également travailler dans des entreprises alimentaires, où ils doivent prendre soin de la qualité, de l’hygiène et de la santé publique.

— Vétérinaires de l’industrie pharmaceutique : ils travaillent sur le développement, la production et la commercialisation de médicaments.

— Vétérinaires Inspecteurs du secteur de la viande dans les abattoirs.

— Les vétérinaires enseignent les chercheurs, qui enseignent dans les écoles vétérinaires, et font de la recherche.

— Vétérinaires conseils en santé animale en entreprise et pour les médias.

— Vétérinaires dans la préservation de la faune et de l’environnement, tels que les vétérinaires des parcs zoologiques ou des parcs naturels, responsables du soin des animaux, mais aussi de la conservation des espèces.

Si vous vous interrogez sur la profession et que vous hésitez à entreprendre des études sans savoir si elle vous aimera vraiment, n’hésitez pas à effectuer des stages pour découvrir la profession !

ARTICLES LIÉS