Comment savoir si on a une tête à bonnet ?

Ce mini chapeau en laine est beaucoup trop mignon. Vous serez d’accord, non ? Donc, quand vous allez réaliser que cela ne nécessite presque rien en matériel et en temps, je pense que vous aurez trouvé votre prochaine activité.

Une fois de plus, SiloëJoliefée joue les manifestants :). Elle adore ça. Et je… eh bien, pas toujours ! Je vais l’expliquer un peu plus bas.

A voir aussi : Quelles chaussettes pour quelles chaussures ?

Matériau pour faire cet adorable petit chapeau :

Trois fois rien.

  • Une paire de ciseaux.
  • Laine, couleur et texture que vous voulez.
  • Un rouleau de papier toilette.

Je vous ai prévenu, c’est très accessible.

A lire aussi : Comment plier un chapeau Panama ?

Temps de réalisation : 10/15mn

Niveau de dextérité : débutant…

Tutoriel vidéo pour apprendre à faire un mini chapeau :

Allez, c’est parti.

Je me permets d’ajouter ici quelques infos.

    • Nous sommes allés sur un fil de 30cm mais vous pouvez faire plus petit. 25cm me semblent générer moins de gâchis à la fin.
    • Si la tête du jouet que vous voulez couvrir ne correspond pas à la circonférence d’un rouleau de PQ, alors faites un anneau en carton mince personnalisé. Veillez néanmoins à fournir un peu de marge car les fils ajoutent de l’épaisseur.
    • Il est évidemment possible de faire varier les couleurs de la laine, de les mélanger ou… de les teindre !

C’est pour qui ce mini chapeau ?

Pour qui vous voulez voir.

SiloëJolieFée consacre une admiration sans fin pour les animaleries, qu’elle porte en magasin aux puces dès que possible. Donc nécessairement, beaucoup d’entre eux ont maintenant assez pour garder leur tête au chaud cet hiver.

Mais on n’a pas négligé Barbie. Ma fille ne joue pas mais pour les besoins de cet article, nous avons pensé qu’il pourrait inspirer d’autres enfants. Pour mémoire, la tête du Monster High ne passe pas à travers le rouleau de papier toilette !

Alors ? Qui y arrive ? Je les trouve vraiment choubidoux.

Mes commentaires sur ces vidéos avec ma fille :

SiloëJoliefée a 9 ans et, comme beaucoup d’enfants de son âge, elle passe du temps sur Youtube et rêve souvent youtubeuse. Quand elle m’en a parlé l’an dernier, je n’ai pas du tout regardé vers le ciel, au contraire. Je me suis dit que c’était une excellente occasion de lui expliquer le travail qu’il représente. J’ai touché un mot dans l’article sur la façon de faire des seaux en papier pour ses semis, à la fin. Je n’ai pas changé d’avis. Je pense qu’aller jusqu’à la fin de ses désirs est très constructif.

Quand nous tournons, je lui donne mon petit savoir-faire l’importance de la lumière. Apprenez à regarder l’écran et pas moi se remuer derrière. Exprimez-vous assez correctement (vous verrez que je ne suis pas Bernard Pivot et que je lui laisse sa spontanéité). Apporter de la valeur ajoutée à son contenu.

D’un autre côté, je me rends compte que je ne suis pas très patient. Parfois, ça prend plus de temps que je ne l’imaginais. Et je me retrouve coincé quand mon emploi du temps aurait été mieux utilisé, si je crois mon journal de balles…

Je suis ennuyé par elle et je ne suis pas fier de ça.

Ensuite, il me reste deux options : soit je me calme et c’est totalement à ma portée. Soit je l’ai laissée le faire seule. Elle en rêve.

Il aurait à la fois probablement ^^ !

En bref, j’espère que vous apprécierez ces petites vidéos, car à la fin ils me demandent beaucoup d’énergie :). Du lâcher prise, de l’assemblage du temps, de la patience maternelle… Et aussi, je reconnais, beaucoup de fierté et de plaisir. Parce que ma SiloëJoliefée, elle se fiche que sa mère soit ennuyée. Elle est fatiguée en boucle ! Et tellement mieux, non ?

ARTICLES LIÉS