Comment homologuer un scooter electrique ?

Le gouvernement français encourage de plus en plus la conduite environnementale à l’ensemble de sa population afin de minimiser les émissions de dioxyde de carbone.

A découvrir également : 6 chevaux fiscaux correspondent à combien de chevaux ?

C’est pour cette raison qu’elle tente d’encourager la population à opter pour des moyens de transport moins polluants tels que les voitures électriques, les vélos électriques et même les scooters électriques.

Si vous avez décidé d’opter pour un scooter électrique pour apporter votre contribution au nettoyage des villes, sachez qu’il existe des lois qui régissent sa conduite et qu’il est important de les connaître avant de passer à la scène de conduite.

Lire également : Quel document pour vendre un scooter ?

Résumé

  • 1 Législation pour scooter électrique approuvé
    • 1.1. Plus de 25 km/h, le véhicule doit être homologué
    • 1.2 Enregistrement Trottinette électrique et carte grise
    • 1.3 Assurances et obligations
  • 2 Le Raker ETT un scooter approuvé route
    • 2.1 Equipé de tout ce dont vous avez besoin pour rouler sur la route

Législation pour scooter électrique approuvé

Il existe diverses lois en vigueur réglementant la conduite d’un scooter électrique approuvé.

  • Il est important de noter qu’il importe le type de deux roues que vous conduisez, il est obligatoire de l’enregistrer et de souscrire une assurance pour vous protéger et protéger vos concitoyens en cas d’accident. La même chose s’applique à un scooter électrique.
  • Le port d’un casque et de gants homologués CE est également obligatoire lors de la conduite d’un scooter électrique approuvé, ceci pour votre sécurité et votre assurance.
  • L’âge minimum pour conduire un scooter électrique approuvé est de 14 ans.
  • Si la capacité de votre scooter électrique ne dépasse pas 50CC, vous pouvez le conduire sans permis dans certaines conditions.
  • Les scooters d’une capacité équivalente à 125 cm3 ou entre 4000W et 11 000 W doivent être conduits avec un permis A, A1 ou A2 et peuvent être conduits avec un permis B pour les personnes qui avaient leur licence avant mars 1980.
  • Assurez-vous que votre scooter est équipé de toutes les caractéristiques de sécurité nécessaires pour éviter les accidents.

Plus de 25km/h, le véhicule doit être homologué

En général, tous les véhicules à deux roues doivent être agréés avant de pouvoir circuler sur les routes françaises. Toutefois, il s’agit d’une obligation uniquement pour les deux roues dont la vitesse maximale est égale ou supérieure à 24 km/h.

Si vous n’avez pas votre scooter électrique ou scooter électrique approuvé, vous pouvez payer une lourde amende en cas de chèque. Vous devez donc déclarer aux autorités compétentes votre véhicule pour obtenir une carte grise et donc procéder à l’immatriculation de votre scooter.

Enregistrement de scooter électrique et carte grise

Afin d’obtenir l’immatriculation de votre scooter électrique, vous devez le déclarer au Ministère des Transports afin de recevoir le certificat de certification de votre scooter délivré par l’UTAC.

Ce n’est qu’après avoir obtenu votre approbation que vous pouvez appliquer pour l’acquisition d’une carte grise auprès de la préfecture de votre région de résidence. Ce document d’approbation est dans 99% des cas remis par le concessionnaire du véhicule neuf que vous avez acheté.

Une fois votre carte grise en main, vous aurez votre numéro d’immatriculation et pourrez ainsi faire une plaque afin que vous puissiez vous déplacer légalement avec vos deux roues.

Vous n’avez pas le droit de conduire votre scooter électrique sur les routes publiques sans la carte grise, plaque d’immatriculation et assurance en règle.

Assurances et obligations

Comme vous utilisez les routes publiques avec votre scooter électrique, il est de votre devoir de l’assurer afin de payer les dommages que vous pouvez causer en cas d’accident.

Cette assurance est également valable dans le cas où vous êtes victime d’un accident lors de la conduite de votre scooter électrique. Au minimum, il est obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile.

D’autre part, vous êtes tenu de respecter les obligations concernant les deux roues, à savoir être équipé de :

  • des clignotants,
  • feux stop,
  • des rétroviseurs
  • catadioptres blancs à l’avant, arrière rouge et orange
  • conduite avec un casque et des gants homologués CE
  • être âgé d’au moins 14 ans pour pouvoir conduire ce type de véhicule

Le Raker ETT un scooter routier approuvé

Le Raker ETT est un scooter électrique qui fonctionne avec un moteur de 2kW fabriqué par ETT pour faciliter la circulation de ses utilisateurs dans les zones urbaines. Ce scooter haut de gamme ne pèse que 75 kg. En savoir plus sur le scooter électrique RAKER.

Il a été principalement fabriqué en aluminium pour garantir sa solidité tout en offrant le confort nécessaire à la conduite. Il est équipé d’une batterie logée dans la partie inférieure du scooter dans le fût pour descendre au maximum son centre de gravité, avec une telle ergonomie, c’est le scooter le plus efficace de sa catégorie et cela sans nuire à l’environnement lors de son utilisation.

Le Raker ETT est un scooter électrique approuvé par la route, de sorte que vous pouvez le conduire sur les routes publiques sans problèmes. Vous devez tout de même suivre les obligations imposées par la conduite d’un scooter électrique.

Équipé de tout ce dont vous avez besoin pour rouler sur la route

Le Scooter Raker de l’ETT est approuvé de sorte qu’il est autorisé à voyager sur les routes de France et d’Europe. En effet, il répond à toutes les exigences de sécurité et a été certifié par l’Utac

  • Conforme aux exigences de sécurité fixées par son fabricant.
  • Le scooter est équipé de phares, de clignotants.
  • Phares qui permettent une très bonne visibilité à son conducteur la nuit ou en période de forte brume.
  • Il est également équipé d’un rétroviseur pour que vous puissiez avoir ce qui se passe derrière vous avant de tourner à gauche ou à droite ou en cas de dépassement.
  • Le scooter est également équipé d’un catadioptre à l’avant, latéral et arrière pour assurer la visibilité du scooter en cas de mauvais météo, brouillard ou conduite de nuit.
  • Il dispose également d’un feu stop pour signaler aux autres conducteurs lorsque le scooter va s’arrêter ou besoin de ralentir.
  • Le scooter a donc été développé selon les normes européennes avec tous les dispositifs de sécurité nécessaires afin de garantir la sécurité de son conducteur ainsi que celle des autres utilisateurs de la route.

ARTICLES LIÉS